Le tribunal a reconnu l'ancienne gardienne coupable de faits de maltraitance commis sur des jeunes enfants. "Il est établi que les enfants arrivaient chez elle en bonne santé et que les faits de maltraitance n'auraient pu être commis avant ou après leur arrivée. Le tribunal forge sa conviction sur les différents rapports médicaux rendus par les médecins et sur le fait que les parents ont toujours constaté une amélioration de la santé de leurs enfants lorsqu'ils décidaient de changer de gardienne. La prévenue a également changé de version à plusieurs reprises". L'ancienne gardienne était accusée d'avoir commis des maltraitances sur huit enfants nés entre 2005 et 2007 sur une période de 18 mois. L'une des victimes n'a pas survécu tandis que deux autres ont gardé de lourdes séquelles. Les autres enfants ont, eux, eu des fractures et des bleus. La condamnée a toujours nié les faits. Elle dispose de quinze jours pour interjeter appel. (MUA)

Le tribunal a reconnu l'ancienne gardienne coupable de faits de maltraitance commis sur des jeunes enfants. "Il est établi que les enfants arrivaient chez elle en bonne santé et que les faits de maltraitance n'auraient pu être commis avant ou après leur arrivée. Le tribunal forge sa conviction sur les différents rapports médicaux rendus par les médecins et sur le fait que les parents ont toujours constaté une amélioration de la santé de leurs enfants lorsqu'ils décidaient de changer de gardienne. La prévenue a également changé de version à plusieurs reprises". L'ancienne gardienne était accusée d'avoir commis des maltraitances sur huit enfants nés entre 2005 et 2007 sur une période de 18 mois. L'une des victimes n'a pas survécu tandis que deux autres ont gardé de lourdes séquelles. Les autres enfants ont, eux, eu des fractures et des bleus. La condamnée a toujours nié les faits. Elle dispose de quinze jours pour interjeter appel. (MUA)