"Il y aura des expertises et c'est toujours compliqué dans les accidents techniques, car chacun se renvoie la responsabilité", a déclaré le procureur de la République de Grenoble, Jean-Yves Coquillat. Selon Jean Rampon, directeur de cabinet du préfet de l'Isère, des rescapés ont rapporté des déclarations du chauffeur mettant en cause "des problèmes de freinage" juste avant l'accident. L'accident s'est produit dans un virage, alors que le car achevait la descente de la station de l'Alpe d'Huez. "Le chauffeur a eu le temps de prévenir les passagers qu'il rencontrait un problème. Il a heurté le parapet et le bus a pris feu", a expliqué mardi Jean Rampon. Le car britannique, qui ramenait les saisonniers britanniques outre-manche, transportait 53 personnes, dont le chauffeur décédé, originaires d'Ecosse, d'Angleterre, du Pays de Galles et une d'Irlande. (Belga)

"Il y aura des expertises et c'est toujours compliqué dans les accidents techniques, car chacun se renvoie la responsabilité", a déclaré le procureur de la République de Grenoble, Jean-Yves Coquillat. Selon Jean Rampon, directeur de cabinet du préfet de l'Isère, des rescapés ont rapporté des déclarations du chauffeur mettant en cause "des problèmes de freinage" juste avant l'accident. L'accident s'est produit dans un virage, alors que le car achevait la descente de la station de l'Alpe d'Huez. "Le chauffeur a eu le temps de prévenir les passagers qu'il rencontrait un problème. Il a heurté le parapet et le bus a pris feu", a expliqué mardi Jean Rampon. Le car britannique, qui ramenait les saisonniers britanniques outre-manche, transportait 53 personnes, dont le chauffeur décédé, originaires d'Ecosse, d'Angleterre, du Pays de Galles et une d'Irlande. (Belga)