Al Lal était recherché pour être le dirigeant et l'argentier de la "dangereuse cellule djihadiste" démantelée à Ceuta, l'enclave espagnole située au nord de l'Afrique, a indiqué le ministère espagnol de l'Intérieur. La cellule se chargeait d'envoyer des combattants dans les rangs d'Al Qaïda en Syrie. Le parquet fédéral précise de son côté qu'aucun dossier n'a été ouvert à l'encontre de l'individu en Belgique. L'interpellation de jeudi intervient dans le cadre du démantèlement de cette cellule dont neuf membres ont déjà été arrêtés par la police et la garde civile espagnoles au cours de deux opérations menées à Ceuta, l'une le 21 juin et l'autre le 16 septembre. Selon le ministère espagnol de l'Intérieur, Ismail Abdelatif Al Lal recrutait des djihadistes espagnols et marocains pour les envoyer en Syrie. (Belga)

Al Lal était recherché pour être le dirigeant et l'argentier de la "dangereuse cellule djihadiste" démantelée à Ceuta, l'enclave espagnole située au nord de l'Afrique, a indiqué le ministère espagnol de l'Intérieur. La cellule se chargeait d'envoyer des combattants dans les rangs d'Al Qaïda en Syrie. Le parquet fédéral précise de son côté qu'aucun dossier n'a été ouvert à l'encontre de l'individu en Belgique. L'interpellation de jeudi intervient dans le cadre du démantèlement de cette cellule dont neuf membres ont déjà été arrêtés par la police et la garde civile espagnoles au cours de deux opérations menées à Ceuta, l'une le 21 juin et l'autre le 16 septembre. Selon le ministère espagnol de l'Intérieur, Ismail Abdelatif Al Lal recrutait des djihadistes espagnols et marocains pour les envoyer en Syrie. (Belga)