Le suspect, originaire du village, avait déjà été mis en examen fin juillet pour incendie volontaire après une série de départs de feux survenus à Orgon au début de l'été, selon une source proche du dossier. Il serait apparenté à un élu local, selon des sources concordantes. Sa garde à vue a été prolongée jusqu'à mardi, "car il y a pas mal d'auditions et de recoupements à faire", a-t-on précisé de même source. Les déclarations du garçon doivent notamment être confrontées aux relevés techniques des enquêteurs. Le procureur de la République à Tarascon, Christian Pasta, fera une conférence de presse sur l'affaire mardi, avant ou après le déferrement du mineur devant la justice, a indiqué le magistrat à l'AFP. "L'incendie est sous la maîtrise mais encore actif", a déclaré lundi le préfet de région Hugues Parant, précisant qu'il avait "parcouru 900 à 1.000 hectares, mais pas tout brûlé", sur les communes d'Orgon, Eyguières et Sénas. Devant l'ampleur de l'incendie, le ministère de l'Intérieur avait décidé dimanche d'envoyer des renforts dans cette région de l'est des Alpilles. Cet incendie est le plus important survenu dans le Sud-Est au cours de l'été, le Sud-Ouest et les Pyrénées ayant davantage souffert cette année. (OSA)

Le suspect, originaire du village, avait déjà été mis en examen fin juillet pour incendie volontaire après une série de départs de feux survenus à Orgon au début de l'été, selon une source proche du dossier. Il serait apparenté à un élu local, selon des sources concordantes. Sa garde à vue a été prolongée jusqu'à mardi, "car il y a pas mal d'auditions et de recoupements à faire", a-t-on précisé de même source. Les déclarations du garçon doivent notamment être confrontées aux relevés techniques des enquêteurs. Le procureur de la République à Tarascon, Christian Pasta, fera une conférence de presse sur l'affaire mardi, avant ou après le déferrement du mineur devant la justice, a indiqué le magistrat à l'AFP. "L'incendie est sous la maîtrise mais encore actif", a déclaré lundi le préfet de région Hugues Parant, précisant qu'il avait "parcouru 900 à 1.000 hectares, mais pas tout brûlé", sur les communes d'Orgon, Eyguières et Sénas. Devant l'ampleur de l'incendie, le ministère de l'Intérieur avait décidé dimanche d'envoyer des renforts dans cette région de l'est des Alpilles. Cet incendie est le plus important survenu dans le Sud-Est au cours de l'été, le Sud-Ouest et les Pyrénées ayant davantage souffert cette année. (OSA)