Les tatous-boules peuvent littéralement se mettre en boule afin de se protéger d'une mâchoire ou d'une patte peu amicale. Leur queue, leur tête et leur dos s'emboîtent parfaitement pour former une sorte de ballon, d'où son choix en tant que mascotte de la Coupe du Monde. Leur nombre décroît dangereusement en raison de la chasse et de la raréfaction de leur habitat, explique le zoo anversois. Comme les tatous-boules ne parviennent pas à creuser, ils sont des proies faciles, victimes du commerce illégal. (Belga)

Les tatous-boules peuvent littéralement se mettre en boule afin de se protéger d'une mâchoire ou d'une patte peu amicale. Leur queue, leur tête et leur dos s'emboîtent parfaitement pour former une sorte de ballon, d'où son choix en tant que mascotte de la Coupe du Monde. Leur nombre décroît dangereusement en raison de la chasse et de la raréfaction de leur habitat, explique le zoo anversois. Comme les tatous-boules ne parviennent pas à creuser, ils sont des proies faciles, victimes du commerce illégal. (Belga)