Ni la princesse Märtha-Louise de Norvège ni le ministre de la Santé, Bent Hoie, dont la participation avait été annoncée ne se rendront finalement à Sotchi, ont indiqué le Palais royal et le gouvernement. Dans un point de presse, le chef de la diplomatie norvégienne, Boerge Brende a estimé que la crise actuelle "était la crise la plus grave entre l'Occident et la Russie depuis la fin de la Guerre froide". "Il n'y a pas d'activité anormale dans le voisinage", a-t-il toutefois ajouté, en allusion à la frontière que son pays, membre de l'Otan, partage avec la Russie. (Belga)

Ni la princesse Märtha-Louise de Norvège ni le ministre de la Santé, Bent Hoie, dont la participation avait été annoncée ne se rendront finalement à Sotchi, ont indiqué le Palais royal et le gouvernement. Dans un point de presse, le chef de la diplomatie norvégienne, Boerge Brende a estimé que la crise actuelle "était la crise la plus grave entre l'Occident et la Russie depuis la fin de la Guerre froide". "Il n'y a pas d'activité anormale dans le voisinage", a-t-il toutefois ajouté, en allusion à la frontière que son pays, membre de l'Otan, partage avec la Russie. (Belga)