"C'est la guerre! La société ukrainienne doit se mobiliser au maximum", a indiqué Svoboda dans un communiqué en appelant le président par intérim Olexandre Tourtchinov à considérer le pays comme "en état de guerre" et à "lancer la mobilisation générale". Pravy Sector (Secteur droit), groupe d'extrême droite en première ligne lors des affrontements meurtriers entre les manifestants et la police ces dernières semaines à Kiev, a, pour sa part, appelé ses partisans à "se mobiliser et à s'armer d'urgence" face à l'intervention de Moscou. Les deux mouvements ont assuré la garde des barricades pendant les trois mois de la contestation dans le centre de Kiev, qui a fait près de 100 morts, et la destitution la semaine dernière du président Viktor Ianoukovitch. Plusieurs membres du parti Svoboda, qui est représenté au Parlement, sont entrés dans le gouvernement de transition nommé cette semaine. (Belga)

"C'est la guerre! La société ukrainienne doit se mobiliser au maximum", a indiqué Svoboda dans un communiqué en appelant le président par intérim Olexandre Tourtchinov à considérer le pays comme "en état de guerre" et à "lancer la mobilisation générale". Pravy Sector (Secteur droit), groupe d'extrême droite en première ligne lors des affrontements meurtriers entre les manifestants et la police ces dernières semaines à Kiev, a, pour sa part, appelé ses partisans à "se mobiliser et à s'armer d'urgence" face à l'intervention de Moscou. Les deux mouvements ont assuré la garde des barricades pendant les trois mois de la contestation dans le centre de Kiev, qui a fait près de 100 morts, et la destitution la semaine dernière du président Viktor Ianoukovitch. Plusieurs membres du parti Svoboda, qui est représenté au Parlement, sont entrés dans le gouvernement de transition nommé cette semaine. (Belga)