Les députés de la région (ou "Oblast") de Donetsk, ont soutenu à l'unanimité la proposition des représentants de la "république de Donetsk". Ces derniers demandent l'intervention des troupes russes dans la subdivision administrative située à l'est de l'Ukraine. Les militants pro-russes de Donetsk ont proclamé ce lundi la création d'une république séparatiste et demandé l'organisation d'un référendum d'autodétermination d'ici le 11 mai. Ils avaient également affirmé ne pas hésiter à demander à la Russie l'envoi d'un "contingent de maintien de la paix" en cas d'agression des autorités de Kiev qu'ils considèrent comme illégitimes. La tension s'est brusquement aggravée dimanche en Ukraine quand des partisans du rattachement avec Moscou se sont emparés de bâtiments officiels à Kharkiv et Donetsk, deux grandes villes de l'est de l'Ukraine, descendant les drapeaux ukrainiens bleu et jaune pour hisser le blanc-bleu-rouge russe. Le gouvernement ukrainien pro-européen a dénoncé un plan du grand voisin russe "pour qu'une armée étrangère passe la frontière et envahisse le territoire ukrainien". (Belga)

Les députés de la région (ou "Oblast") de Donetsk, ont soutenu à l'unanimité la proposition des représentants de la "république de Donetsk". Ces derniers demandent l'intervention des troupes russes dans la subdivision administrative située à l'est de l'Ukraine. Les militants pro-russes de Donetsk ont proclamé ce lundi la création d'une république séparatiste et demandé l'organisation d'un référendum d'autodétermination d'ici le 11 mai. Ils avaient également affirmé ne pas hésiter à demander à la Russie l'envoi d'un "contingent de maintien de la paix" en cas d'agression des autorités de Kiev qu'ils considèrent comme illégitimes. La tension s'est brusquement aggravée dimanche en Ukraine quand des partisans du rattachement avec Moscou se sont emparés de bâtiments officiels à Kharkiv et Donetsk, deux grandes villes de l'est de l'Ukraine, descendant les drapeaux ukrainiens bleu et jaune pour hisser le blanc-bleu-rouge russe. Le gouvernement ukrainien pro-européen a dénoncé un plan du grand voisin russe "pour qu'une armée étrangère passe la frontière et envahisse le territoire ukrainien". (Belga)