"Je demande aux protestataires d'arrêter immédiatement leurs manifestations (...) pour éviter plus de dommages aux visiteurs, aux piétons et aux commerçants", a déclaré M. Erdogan lors d'un discours à Istanbul. Le Premier ministre a par ailleurs déclaré que la police resterait sur la place Taksim, au centre d'Istanbul, pour y faire respecter l'ordre. "La police y était hier, elle y est de service aujourd'hui et le sera encore demain parce que la place Taksim ne peut pas être un endroit où les extrémistes font ce qu'ils veulent", a dit M. Erdogan lors de son discours. Recep Tayyip Erdogan a également assuré qu'il ne remettrait pas en cause le projet d'aménagement urbain contesté de la place Taksim à Istanbul, à l'origine des violentes manifestations contre son gouvernement. "Nous allons reconstruire la caserne militaire" prévue dans le projet et qui cristallise la colère des opposants de ce projet, a-t-il dit. (Belga)

"Je demande aux protestataires d'arrêter immédiatement leurs manifestations (...) pour éviter plus de dommages aux visiteurs, aux piétons et aux commerçants", a déclaré M. Erdogan lors d'un discours à Istanbul. Le Premier ministre a par ailleurs déclaré que la police resterait sur la place Taksim, au centre d'Istanbul, pour y faire respecter l'ordre. "La police y était hier, elle y est de service aujourd'hui et le sera encore demain parce que la place Taksim ne peut pas être un endroit où les extrémistes font ce qu'ils veulent", a dit M. Erdogan lors de son discours. Recep Tayyip Erdogan a également assuré qu'il ne remettrait pas en cause le projet d'aménagement urbain contesté de la place Taksim à Istanbul, à l'origine des violentes manifestations contre son gouvernement. "Nous allons reconstruire la caserne militaire" prévue dans le projet et qui cristallise la colère des opposants de ce projet, a-t-il dit. (Belga)