"Nous appelons tous nos frères à être présents en grand nombre à la cité Ettadhamen, dans la capitale", a annoncé Ansar Ashariaa sur sa page officielle Facebook. Un représentant du mouvement salafiste, Sami Essid a ensuite assuré que le congrès du mouvement était en cours dans cette banlieue. "Notre congrès a lieu à la cité Ettadhamen", a-t-il dit à l'AFP. M. Essid n'a pas voulu dire clairement si le rassemblement de Kairouan était dès lors annulé et la page Facebook d'Ansar Ashariaa n'a pas non plus donné de précisions à ce sujet. Selon une habitante d'Ettadhamen, quartier populaire de l'ouest de Tunis et un bastion salafiste, un grand nombre de militants d'Ansar Ashariaa y circulaient en groupes. Certains étaient armés de bâtons, d'autres d'armes blanches et brandissaient la bannière noire de leur mouvement. Sur la place du marché, ils scandaient "nous allons à Ettadhamen", a relaté ce témoin. Le gouvernement tunisien a interdit le congrès d'Ansar Ashariaa le qualifiant de "menace" pour la sécurité du pays. La ville de Kairouan a été bouclée par un impressionnant dispositif sécuritaire. Malgré l'interdiction, les militants salafistes avaient juré maintenir ce rassemblement laissant craindre une confrontation violente avec les forces de l'ordre. (Belga)

"Nous appelons tous nos frères à être présents en grand nombre à la cité Ettadhamen, dans la capitale", a annoncé Ansar Ashariaa sur sa page officielle Facebook. Un représentant du mouvement salafiste, Sami Essid a ensuite assuré que le congrès du mouvement était en cours dans cette banlieue. "Notre congrès a lieu à la cité Ettadhamen", a-t-il dit à l'AFP. M. Essid n'a pas voulu dire clairement si le rassemblement de Kairouan était dès lors annulé et la page Facebook d'Ansar Ashariaa n'a pas non plus donné de précisions à ce sujet. Selon une habitante d'Ettadhamen, quartier populaire de l'ouest de Tunis et un bastion salafiste, un grand nombre de militants d'Ansar Ashariaa y circulaient en groupes. Certains étaient armés de bâtons, d'autres d'armes blanches et brandissaient la bannière noire de leur mouvement. Sur la place du marché, ils scandaient "nous allons à Ettadhamen", a relaté ce témoin. Le gouvernement tunisien a interdit le congrès d'Ansar Ashariaa le qualifiant de "menace" pour la sécurité du pays. La ville de Kairouan a été bouclée par un impressionnant dispositif sécuritaire. Malgré l'interdiction, les militants salafistes avaient juré maintenir ce rassemblement laissant craindre une confrontation violente avec les forces de l'ordre. (Belga)