"Il y a désormais quelques éléments sur la table", a déclaré la ministre à son arrivée au conseil des ministres, au lendemain d'une rencontre avec des responsables de la firme pharmaceutique Alexion, qui produit l'anticorps Soliris, seul médicament actuellement sur le marché pour le traitement du SHUa. Des pourparlers doivent toutefois encore être menés pour un remboursement partiel ou une réduction du prix de ce traitement dont le coût est estimé entre 400.000 et 500.000 euros par an et par patient, jugé prohibitif par la commission de remboursement des médicaments de l'Inami. La mobilisation du père d'un petit Alostois de 7 ans atteint de ce syndrome rare a mis le sujet au devant de l'actualité cette semaine. (Belga)

"Il y a désormais quelques éléments sur la table", a déclaré la ministre à son arrivée au conseil des ministres, au lendemain d'une rencontre avec des responsables de la firme pharmaceutique Alexion, qui produit l'anticorps Soliris, seul médicament actuellement sur le marché pour le traitement du SHUa. Des pourparlers doivent toutefois encore être menés pour un remboursement partiel ou une réduction du prix de ce traitement dont le coût est estimé entre 400.000 et 500.000 euros par an et par patient, jugé prohibitif par la commission de remboursement des médicaments de l'Inami. La mobilisation du père d'un petit Alostois de 7 ans atteint de ce syndrome rare a mis le sujet au devant de l'actualité cette semaine. (Belga)