Dans un communiqué, l'intersyndicale CFDT, CFTC, Unsa et CGE-CGC a fait part du "malaise général au sein de Lufthansa à Roissy-Charles-de-Gaulle" depuis l'annonce de la suppression de 199 postes en France, soit 75% des effectifs. Les salariés sont "fatigués, déprimés, on tourne à plus de 20% de sous-effectif du fait des arrêts maladie", a expliqué Franck Bonot, du syndicat Unsa. La direction de Lufthansa en France n'était quant à elle pas joignable jeudi matin. Pour redresser sa rentabilité et financer le renouvellement de sa flotte, Lufthansa a entamé en 2012 une cure d'austérité prévoyant la suppression de 3.500 postes dans le monde. (Belga)

Dans un communiqué, l'intersyndicale CFDT, CFTC, Unsa et CGE-CGC a fait part du "malaise général au sein de Lufthansa à Roissy-Charles-de-Gaulle" depuis l'annonce de la suppression de 199 postes en France, soit 75% des effectifs. Les salariés sont "fatigués, déprimés, on tourne à plus de 20% de sous-effectif du fait des arrêts maladie", a expliqué Franck Bonot, du syndicat Unsa. La direction de Lufthansa en France n'était quant à elle pas joignable jeudi matin. Pour redresser sa rentabilité et financer le renouvellement de sa flotte, Lufthansa a entamé en 2012 une cure d'austérité prévoyant la suppression de 3.500 postes dans le monde. (Belga)