Ce regain de violences intervient alors que des milliers de syndicalistes ont envahi la place de Kizilay, dans le centre d'Ankara, pour réclamer la démission du Premier ministre Recep Tayyip Erdogan. Des ambulances ont évacué au moins quatre personnes incommodées et le gaz a pénétré dans des restaurants du voisinage, a constaté un photographe de l'AFP. Un cuisinier incommodé vomissait devant son établissement. Des milliers de Turcs ont envahi les rues pour protester contre l'autoritarisme du gouvernement après une répression policière contre des défenseurs de l'environnement qui s'opposaient à la destruction des arbres d'un parc à Istanbul, menacé par un projet immobilier du gouvernement. (Belga)

Ce regain de violences intervient alors que des milliers de syndicalistes ont envahi la place de Kizilay, dans le centre d'Ankara, pour réclamer la démission du Premier ministre Recep Tayyip Erdogan. Des ambulances ont évacué au moins quatre personnes incommodées et le gaz a pénétré dans des restaurants du voisinage, a constaté un photographe de l'AFP. Un cuisinier incommodé vomissait devant son établissement. Des milliers de Turcs ont envahi les rues pour protester contre l'autoritarisme du gouvernement après une répression policière contre des défenseurs de l'environnement qui s'opposaient à la destruction des arbres d'un parc à Istanbul, menacé par un projet immobilier du gouvernement. (Belga)