Cette inculpation fait suite à une nouvelle audition de cet homme jeudi par la police, "au cours de laquelle il a évolué par rapport à ses déclarations initiales", selon la source judiciaire. Abdelkrim Dekhar avait été arrêté le 20 novembre, suspecté d'avoir grièvement blessé par balles un assistant photographe dans les locaux de Libération deux jours plus tôt, avant d'ouvrir le feu dans le quartier d'affaires de La Défense et de prendre brièvement un automobiliste en otage. Il est également suspecté de s'être introduit armé au siège de la chaîne télévisée d'informations BFM TV. L'homme avait avait été identifié et retrouvé grâce à la dénonciation de son hébergeur qui avait indiqué à la police le lieu où il se trouvait, un véhicule dans un parking de Bois-Colombes, en région parisienne. Le dénonciateur s'est toujours dit étranger aux faits commis par Abdelhakim Dekhar, inculpé et écroué pour tentatives d'assassinats. Selon la radio Europe 1, il l'aurait notamment aidé à se débarrasser de son arme, ce qui n'a pas été confirmé de source judiciaire. (Belga)

Cette inculpation fait suite à une nouvelle audition de cet homme jeudi par la police, "au cours de laquelle il a évolué par rapport à ses déclarations initiales", selon la source judiciaire. Abdelkrim Dekhar avait été arrêté le 20 novembre, suspecté d'avoir grièvement blessé par balles un assistant photographe dans les locaux de Libération deux jours plus tôt, avant d'ouvrir le feu dans le quartier d'affaires de La Défense et de prendre brièvement un automobiliste en otage. Il est également suspecté de s'être introduit armé au siège de la chaîne télévisée d'informations BFM TV. L'homme avait avait été identifié et retrouvé grâce à la dénonciation de son hébergeur qui avait indiqué à la police le lieu où il se trouvait, un véhicule dans un parking de Bois-Colombes, en région parisienne. Le dénonciateur s'est toujours dit étranger aux faits commis par Abdelhakim Dekhar, inculpé et écroué pour tentatives d'assassinats. Selon la radio Europe 1, il l'aurait notamment aidé à se débarrasser de son arme, ce qui n'a pas été confirmé de source judiciaire. (Belga)