"L'objectif n'est pas de créer un hit-parade des hôpitaux, mais de donner une information plus transparente sur plusieurs indicateurs, comme la lutte contre les infections hospitalières, les tarifs, la liste des médecins conventionnés", a précisé Jean-Philippe Ducart, porte-parole de Test-Achats. La ministre Tillieux, qui a fait de la transparence quant aux soins et à leur qualité "un des points prioritaires de cette fin de législation", a rappelé que ce volet était inscrit au plan "Horizon 2022" du gouvernement. La ministre a lancé le 29 août un "plan d'action qualité des soins hospitaliers" subventionné à hauteur de 190.000 euros annuels. Lancée en décembre 2003, une plate-forme rassemblant les fédérations hospitalières, les écoles de santé publique, le service public et les mutualités travaille actuellement à l'élaboration des indicateurs. Eliane Tillieux a souligné quelques obstacles, comme la santé comme compétence partagée entre différents niveaux de pouvoir, l'ambiguïté de définir précisément les indicateurs et la réticence antérieure de l'administration à publier certaines informations. En Flandre, un accord volontaire existe entre les acteurs. Le ministre Vandeurzen a promis le site d'ici la fin de l'année. (Belga)

"L'objectif n'est pas de créer un hit-parade des hôpitaux, mais de donner une information plus transparente sur plusieurs indicateurs, comme la lutte contre les infections hospitalières, les tarifs, la liste des médecins conventionnés", a précisé Jean-Philippe Ducart, porte-parole de Test-Achats. La ministre Tillieux, qui a fait de la transparence quant aux soins et à leur qualité "un des points prioritaires de cette fin de législation", a rappelé que ce volet était inscrit au plan "Horizon 2022" du gouvernement. La ministre a lancé le 29 août un "plan d'action qualité des soins hospitaliers" subventionné à hauteur de 190.000 euros annuels. Lancée en décembre 2003, une plate-forme rassemblant les fédérations hospitalières, les écoles de santé publique, le service public et les mutualités travaille actuellement à l'élaboration des indicateurs. Eliane Tillieux a souligné quelques obstacles, comme la santé comme compétence partagée entre différents niveaux de pouvoir, l'ambiguïté de définir précisément les indicateurs et la réticence antérieure de l'administration à publier certaines informations. En Flandre, un accord volontaire existe entre les acteurs. Le ministre Vandeurzen a promis le site d'ici la fin de l'année. (Belga)