M. Moreau doit venir expliquer "les montages" concernés, a affirmé M. Michel sur le plateau de L'Indiscret (RTBF). "S'il y a trop d'argent dans Tecteo, je préférerais qu'on baisse la facture d'énergie pour les consommateurs, les ménages et les entreprises", a commenté le réformateur. Il a répété la demande de son parti d'une rationalisation des structures publiques et para-publiques en Wallonie. Intervenant sur le plateau de Mise au Point (RTBF), le ministre wallon des Pouvoirs locaux Paul Furlan (PS) a rappelé son intention de déposer sur la table du gouvernement un projet sur les intercommunales avant la fin de l'année, et appelé à ne pas mener un débat dans l'urgence médiatique. Selon lui, la Région wallonne recense 97 intercommunales sous contrôle régional et dix pluri-régionales, ces dernières échappant au contrôle de la Région wallonne. Les communes ont toutefois la possibilité d'obtenir les informations qu'elles souhaitent, a-t-il rappelé. Le ministre wallon Carlo Di Antonio (cdH) a lui aussi relevé que les communes et provinces concernées devaient entendre Stéphane Moreau. Le parlement wallon effectue sa rentrée mercredi. (Belga)

M. Moreau doit venir expliquer "les montages" concernés, a affirmé M. Michel sur le plateau de L'Indiscret (RTBF). "S'il y a trop d'argent dans Tecteo, je préférerais qu'on baisse la facture d'énergie pour les consommateurs, les ménages et les entreprises", a commenté le réformateur. Il a répété la demande de son parti d'une rationalisation des structures publiques et para-publiques en Wallonie. Intervenant sur le plateau de Mise au Point (RTBF), le ministre wallon des Pouvoirs locaux Paul Furlan (PS) a rappelé son intention de déposer sur la table du gouvernement un projet sur les intercommunales avant la fin de l'année, et appelé à ne pas mener un débat dans l'urgence médiatique. Selon lui, la Région wallonne recense 97 intercommunales sous contrôle régional et dix pluri-régionales, ces dernières échappant au contrôle de la Région wallonne. Les communes ont toutefois la possibilité d'obtenir les informations qu'elles souhaitent, a-t-il rappelé. Le ministre wallon Carlo Di Antonio (cdH) a lui aussi relevé que les communes et provinces concernées devaient entendre Stéphane Moreau. Le parlement wallon effectue sa rentrée mercredi. (Belga)