Tout sur Zuhal Demir

La Flandre pourrait bien être sanctionnée parce qu'elle n'atteindra pas ses objectifs climatiques de 2020. Le Conseil socio-économique de Flandre (SERV) estime que les diverses amendes et compensations de CO2 pourraient s'élever jusqu'à 433 millions d'euros, selon un avis de cet organe consultatif des syndicats et employeurs, relayé par De Tijd mardi.

Le gouvernement flamand se retrouve lundi matin pour tenter une nouvelle fois de s'accorder sur un plan chiffré Energie et Climat, après une tentative avortée vendredi et à l'approche de la semaine décisive de la conférence climat de l'ONU (COP25) qui se tient à Madrid jusqu'au 13 décembre, a-t-on appris dimanche à bonne source.

La Flandre manquera sans doute son objectif européen 2020 de réduction des émissions de CO2, annonce d'emblée, mercredi dans les pages du Morgen, la nouvelle ministre flamande de l'Environnement (et de l'Energie) Zuhal Demir (N-VA). A quelques mois de l'échéance, il est difficilement imaginable de radicalement changer la trajectoire régionale en la matière, qui dirige la Flandre, dans le meilleur des cas, vers une réduction d'environ 10% de ses émissions de CO2 par rapport à 2005, alors que l'objectif fixé est -15,7%.

La personne qui donnera l'information cruciale sur la mort de la louve Naya recevra une prime de 30.000 euros. Un entrepreneur de Wilrijk (Anvers) a décidé d'augmenter de 10.000 euros la prime de 20.000 euros qui était prévue par les organisations Animal Rights, Natuurhulpcentrum et Vogelbescherming Vlaanderen, annonce cette dernière jeudi. Cette prime s'élevait à l'origine à 10.000 euros.

"Je ne veux plus me cacher derrière un cordon sanitaire", explique, dans un long message publié mardi matin sur Facebook, Zuhal Demir, députée N-VA d'origine turque. "Je n'ai pas besoin de me réjouir de la victoire du Vlaams Belang pour le reconnaître comme une réalité politique. La peur est mauvaise conseillère. Croire en ses convictions et en sa force, pas", écrit-elle.

Le cabinet de Maggie De Block ressemble au service d'urgence d'un hôpital : depuis que la ministre des Affaires sociales et de la Santé publique s'est vue attribuer l'Asile et la Migration, le personnel se tient prêt 24 heures sur 24, sept jours sur sept. "À moi, cette fraude de visa ne serait jamais arrivée".