Tout sur Zoran Zaev

Il est rare qu'un pays se débaptise, plus encore qu'il le fasse pour satisfaire un voisin, en l'occurrence la Grèce. Pourquoi demande-t-on par référendum aux Macédoniens d'accepter que leur pays devienne la "République de Macédoine du nord"? Que se passera-t-il s'ils refusent? Le point en dix questions.

Les ministres grec et macédonien des Affaires Étrangères, Nikos Kotzias et Nikola Dimitrov, ont signé dimanche un accord historique pour rebaptiser l'actuelle Ex-république yougoslave de Macédoine (ARYM) en "Macédoine du Nord", lui dégageant la voie vers l'UE et l'Otan

Athènes et Skopje sont arrivés mardi à un accord sur le nom de la Macédoine, a annoncé le Premier ministre grec, après 27 ans de querelle, un règlement susceptible de débloquer l'ancrage de ce petit État ex-yougoslave à l'UE et à l'Otan.