Tout sur Yves Van Laethem

La pause des vacances de printemps (Pâques) "a eu un effet positif mais n'a clairement pas entraîné la diminution souhaitée" des indicateurs de l'épidémie, a observé mardi le porte-parole interfédéral Covid-19 Yves Van Laethem, lors du point presse de l'Institut de santé publique Sciensano et du Centre de crise.

Entre le 10 et le 16 avril, il y a eu en moyenne 236,3 admissions à l'hôpital par jour pour cause de coronavirus, soit une diminution de 6% par rapport à la période de référence précédente, selon les chiffres de l'Institut de santé publique Sciensano mis à jour samedi matin. Au total, 3.015 personnes sont encore hospitalisées en raison du Covid-19 (-3%), dont 923 patients traités en soins intensifs.

" La tendance positive qui se dessine depuis quelques jours se poursuit. Les contaminations baissent, et les nouvelles admissions diminuent pour la première fois depuis de nombreuses semaines ", déclare Yves Van Laethem, le porte-parole interfédéral de la Lutte contre le covid.

De nouvelles mesures de restriction entrent en vigueur ce samedi, un an après le premier confinement strict, et alors que tous les indicateurs liés à la pandémie de coronavirus sont au rouge. Ainsi, les commerces non essentiels ne sont plus ouverts que sur rendez-vous, les coiffeurs et autres métiers de contact non médicaux baissent de nouveau leurs volets tandis que la bulle sociale à l'extérieur repasse à quatre personnes.

Face à l'augmentation récente des hospitalisations due au Covid-19, un nouveau comité de concertation est convoqué ce mercredi matin à 09h00 au palais d'Egmont à Bruxelles, soit cinq petits jours après le précédent. De nombreuses hypothèses sont sur la table, allant du confinement strict à des mesures plus "light" destinées à réduire l'augmentation des contaminations qui pourraient conduire à une troisième vague de l'épidémie.