Tout sur Yves Stevens

Le numéro gratuit d'information sur le coronavirus, mis à disposition par les autorités fédérales quand la pandémie mondiale a commencé à toucher l'Europe, a reçu 761.188 appels entre le 3 février et le 31 décembre 2020, a indiqué mardi le Centre de crise. Le 16 mars, soit juste avant l'annonce du premier confinement en Belgique, a concentré le plus grand nombre d'appels: les opérateurs avaient ainsi répondu à 9.724 personnes.

La Belgique a choisi de ne pas élargir les bulles sociales pour Noël. En cas de non-respect des règles, des amendes montant jusqu'à 750 euros pourront être levées tandis que les organisateurs de "lockdown party" risquent une amende qui peut grimper jusqu'à 4.000 euros. Le point.

Les enfants font bien partie des contacts rapprochés à limiter à cause de la pandémie de coronavirus, a indiqué mercredi Yves Stevens du Centre de crise. Cette clarification peut avoir des conséquences sur la manière dont les Belges pourront célébrer Noël.

Il n'y aura désormais à nouveau plus qu'une conférence de presse par semaine pour annoncer l'évolution des chiffres liés à l'épidémie de coronavirus en Belgique, a indiqué samedi le porte-parole du Centre de crise national Yves Stevens à l'agence Belga. Les données seront toutefois encore quotidiennement retranscrites dans un rapport communiqué par Sciensano.

Le long week-end de l'ascension est à nos portes et la météo - jusqu'à 28 degrés ce jeudi - est de la partie. En temps normal, de nombreux Belges en auraient profité pour s'évader en Belgique ou hors de nos frontières ou pour faire une excursion d'un jour. Qu'est-il permis à ce stade du déconfinement? On fait le point.

"Nous comptons sur la responsabilité de chacun lorsqu'il s'agira de faire des déplacements dans le cadre d'une activité sportive en plein air. Vous pouvez vous rendre en voiture au club de golf ou de tennis dont vous êtes membre dans votre commune ou à proximité de votre domicile", explique Yves Stevens, porte-parole du Centre de crise.