Tout sur Ypres

La nouvelle ravît tous les amateurs de rallye. Cette année, en août, notre pays recevra une manche du championnat du monde des rallyes (WRC) pour remplacer l'épreuve annulée en Irlande du Nord.

En 1918, après l'armistice, la Belgique pleure ses morts et l'ampleur des destructions la confronte à une tâche ardue : la reconstruction. Les investissements sont colossaux car les dommages touchent près de 20 % du bâti, les voies de communication et les ouvrages d'art, l'industrie lourde et même le patrimoine forestier.

Ypres sort de la Grande Guerre entièrement détruite, mais dotée d'une nouvelle renommée mondiale. Dès 1919, ses ruines grandioses attirent de nombreux visiteurs, endeuillés ou " simples curieux ". Aujourd'hui reconstruite, la ville semble n'avoir rien perdu de son attrait et est toujours étroitement associée à 14-18.

Lundi, le Tribunal de première instance d'Ypres a acquitté un médecin qui était accusé de commerce d'implants médicaux sans label européen. Knack et De Tijd ont examiné le verdict. Il illustre le fait que l'éclatement d'un scandale ne mène pas toujours à une condamnation effective.

Le tribunal correctionnel d'Ypres a condamné un homme à six mois d'emprisonnement et à une amende de 4 000 euros pour maltraitance animale. L'année dernière, il a mis un chat dans un four à Courtrai et l'a roué de coups de pied. Le juge l'a qualifié de bourreau animal. Il ne pourra plus jamais posséder d'animaux.

Les déchets alimentaires des Bruxellois devront continuer à être amenés à Ypres, car le PS s'oppose à un projet de biométhanisation à Bruxelles, relève L'Echo, vendredi. Le dossier pourrait susciter de vives discussions au moment de former une nouvelle coalition.

Ypres a commémoré dimanche le centième anniversaire de l'armistice, qui avait mis fin à la Première Guerre mondiale. La ville est restée fidèle aux traditions avec une célébration religieuse qui a précédé la Poppy Parade (le défilé du coquelicot). Vers 11 heures a ensuite eu lieu la cérémonie du Last Post sous la porte de Menin.

Trois soldats belges morts au combat lors de la Première Guerre mondiale près de Dixmude ont été identifiés officiellement au moyen d'une analyse ADN, a-t-on appris lundi, à La Panne, lors d'une conférence de presse à l'occasion de la présentation du programme de la réinhumation des corps prévue le 1er juillet prochain. La tentative d'identification d'un quatrième soldat belge n'a par contre pas abouti.

Au moins 125 détenus dorment actuellement sur un matelas à même le sol, a indiqué mercredi en commission de la Chambre le ministre de la Justice Koen Geens interrogé par la députée Annick Lambrecht (sp.a). Plus de la moitié d'entre eux (76) sont enfermés à la prison de Hasselt; parmi eux 9 femmes. Le ministre a dit tout mettre en oeuvre pour étendre la capacité à court terme.

Le président de la 16e édition de la Veillée de l'Yser - une dissidence radicale de l'organisation nationaliste flamande du Pèlerinage de l'Yser - a mis en garde dimanche contre une "offensive de grande envergure" des francophones lorsque les questions communautaires reviendront à l'agenda politique, sans doute en 2019 à l'occasion des élections fédérales.

Les souverains belges et la famille royale britannique commémorent dimanche et lundi le centenaire de la bataille de Passchendaele, un des pires et plus absurdes carnages de la Grande Guerre, en Flandre-Occidentale (nord-ouest de la Belgique).