Tout sur Yannick Jadot

S'il vient tout juste de remporter la primaire de la gauche, qui s'apparentait plus à une primaire du PS et de ses alliés, Benoit Hamon est encore très loin de l'Elysée. La faute à une gauche divisée, incapable de se réunir face à une droite unifiée.

"J'ai la conviction, face à une droite des privilèges, une droite conservatrice, et un extrême droite destructrice, notre pays a besoin de la gauche, mais une gauche moderne, innovante, tournée vers l'avenir, qui pense monde tel qu'il est non pas tel qu'il fût", a lancé dimanche soir le vainqueur de la primaire de la gauche en France lors d'un discours.