Tout sur Yaïr Lapid

Des partis allant de l'extrême droite à la gauche radicale, et pour la première fois, une formation arabe: le gouvernement Bennett-Lapid n'a guère comme ciment que son aversion envers Benjamin Nétanyahou. Sa réussite représente pourtant un enjeu majeur pour les Arabes israéliens et pour la gauche.

Les adversaires du Premier ministre sortant israélien Benjamin Netanyahu sont parvenus mercredi à arracher in extremis un accord sur un gouvernement de coalition inédit dans sa composition et censé mettre un terme à 12 ans d'ère Netanyahu.

En apportant dimanche son soutien au chef de l'opposition israélienne, le héraut de la droite radicale Naftali Bennett a ouvert la voie à la formation d'un "gouvernement du changement" qui pourrait faire tomber Benjamin Netanyahu, Premier ministre le plus pérenne de l'histoire d'Israël.