Tout sur Wouter Beke

L'inquiétude gagne des représentants du CD&V après le retrait du cdH

Des représentants du CD&V n'ont pas caché leur inquiétude mercredi après l'annonce du parti frère francophone, le cdH, de renoncer à toutes les majorités dans les entités en Belgique. "Ce n'est évidemment pas une bonne nouvelle", a commenté un député joint, comme d'autres, par l'agence Belga.

Gouvernement minoritaire en Flandre? "La N-VA doit oser prendre ses responsabilités"

"Il faudrait que le gouvernement fédéral ait une majorité en Flandre mais pour ce faire, il faut que la N-VA ose prendre ses responsabilités", a réagi mardi le président du CD&V Wouter Beke aux déclarations d'Elio Di Rupo. Celui-ci a estimé, lundi, qu'à terme, la solution passerait, pour le fédéral, par un gouvernement sans la N-VA et donc sans majorité au nord du pays.

Ecolo dit au Roi vouloir "éviter une crise comme celle du passé"

"Les consultations vont se poursuivre. Nous avons discuté et nous avons fait part au Roi de notre préoccupation quant au fait que la Belgique ne connaisse pas la même crise que par le passé", a déclaré la co-présidente d'Ecolo Zakia Khattabi au terme de la rencontre des responsables du parti avec le roi Philippe.

"Nous serons modestes mais aussi responsables", dit M. Beke

"Ce résultat nous oblige à être modestes", a réagi dimanche soir le président du CD&V, Wouter Beke, à l'issue des résultats des élections. "Nous serons modestes mais nous prendrons aussi notre responsabilité si on nous la demande ces prochains jours".

Le cdH et le CD&V se voient en "colonne vertébrale" du gouvernement

Les présidents du cdH Maxima Prévot et du CD&V Wouter Beke espèrent pouvoir former la "colonne vertébrale" du prochain gouvernement fédéral, déclarent-ils en choeur dans les colonnes de La Libre, samedi. La famille centriste retisse ainsi des liens après des années de tensions latentes.

Le CD&V adouble Hilde Crevits comme sa candidate ministre-présidente pour la Flandre

Le CD&V a officialisé dimanche, lors d'un congrès à Genk (Limbourg), la candidature de l'actuelle ministre flamande de l'Enseignement, Hilde Crevits, comme ministre-présidente de la prochaine équipe gouvernementale flamande qui verra le jour après les élections régionales du 26 mai prochain, tout en défendant la hausse des pensions minimales à 1.500 euros.

Carl Devos : "Les bons résultats de Groen font pâle figure à côté de ceux d'Ecolo"

Les sondages VRT, La Libre et De Standaard montrent que la formation du prochain gouvernement fédéral est complètement ouverte. Les partis de la suédoise perdent, les écologistes, le Vlaams Belang et le PTB/PVDA gagnent. "Pour la N-VA, l'enjeu est un choix fondamental entre le modèle suédois et le 'gouvernement du Front populaire'", déclare le politologue Carl Devos (Université de Gand) à notre confrère de Knack.

"La fin de la Belgique ne signifierait nullement la fin du monde"

Non seulement le gouvernement Michel est minoritaire et en affaires courantes, mais les partenaires MR et Open VLD ne sont pas sur la même longueur d'onde quant à la liste des articles de la Constitution qui pourraient être revus au cours de la prochaine législature.

Le CD&V ne veut pas d'une Belgique ingouvernable

Le président du CD&V, Wouter Beke, ne veut pas d'une Belgique ingouvernable avec un gouvernement fédéral dirigé par la N-VA, a-t-il déclaré lundi soir dans l'émission Terzake de la VRT. Jan Jambon "veut devenir Premier ministre d'un pays que son parti veut à terme scinder", a commenté M. Beke, alors que l'ancien ministre de l'Intérieur N-VA a fait savoir qu'il prendrait bien la tête du prochain gouvernement fédéral.

Viktor Orban qualifie le cdH et le CD&V "d'idiots utiles"

Dans une interview, le Premier ministre hongrois n'est pas tendre envers les partis chrétiens-démocrates, comme le cdH et le CD&V, qu'il qualifie " d'idiots utiles ". Le président du CD&V Wouter Beke et Benoit Lutgen ont réagi.

Wouter Beke: "Je voudrais ressouder la famille démocrate-chrétienne"

Wouter Beke, le président du CD&V, souhaite renforcer les liens de son parti avec la formation francophone cdH, laisse-t-il entendre dans des entretiens accordés à L'Echo, De Tijd, La Libre Belgique et La Dernière Heure samedi. "Je souhaite que le CD&V et le cdH participent au futur gouvernement", affirme-t-il dans La Libre Belgique.