Tout sur Wouter Beke

Le président du CD&V Wouter Beke, également bourgmestre de Bourg-Léopold, critique fortement, samedi dans Het Nieuwsblad, son partenaire de coalition, la N-VA, sur son approche dans la crise des migrants. Il accuse le parti nationaliste d'empoisonner l'opinion publique.

Le jeu de poker du CD&V domine les éditoriaux flamands suite à la désignation de Marianne Thyssen au poste de commissaire européen. Le contenu prime-t-il, comme le prétend le parti, ou y a-t-il d'autres motifs en jeu ? "Le CD&V arrive chaque fois à remporter des combats d'une importance capitale et érige un carré autour de ses intérêts".

Même les flamingants les plus radicaux l'auront compris: le lendemain des élections, la direction de la N-VA ne passera pas à la mise en pratique de la scission de la Belgique.

Wouter Beke, le président du CD&V est favorable à une septième réforme de l'Etat sous la prochaine législature, a-t-il indiqué dans une interview publiée dans Le Soir samedi. Il ajoute que, selon lui, cette réforme ne doit pas être liée à la formation des gouvernements au lendemain des élections du 25 mai 2014.

Le président du CD&V Wouter Beke (39 ans) est l'unique candidat à sa succession à la tête des chrétiens-démocrates flamands, a indiqué son parti mardi soir peu après la clôture des dépôts de candidature à 20 heures.

Après le sp.a et l'Open VLD, c'est au tour du CD&V de proposer un nouveau programme en vue de la "mère de toutes les élections" en 2014. Ce mercredi, Wouter Beke, le président du CD&V, a présenté son livre intitulé "Het moedige midden" (Le centre courageux) à l'église des Brigitinnes à Bruxelles.