Tout sur Woluwe-Saint-Pierre

Plusieurs bourgmestres bruxellois ont demandé jeudi de pouvoir contrôler plus efficacement le respect de l'obligation de quarantaine dans le cadre de la lutte contre le coronavirus. A ce jour, le dispositif législatif de la capitale ne permet pas un tel contrôle, à la différence des autres Régions, a expliqué le président de la Conférence des bourgmestres bruxellois, Vincent De Wolf, à l'issue d'un conseil régional de sécurité.c

Les contaminations continuent à augmenter dans la capitale, notamment chez les jeunes, qui sont encore largement moins vaccinés que les autres catégories d'âge, et les personnes qui rentrent de vacances, a indiqué mardi la responsable du dispositif Covid-19 de la Commission communautaire commune (Cocom), Inge Neven, lors du point presse hebdomadaire sur la situation épidémiologique à Bruxelles.

Une cinquantaine de personnes se sont rassemblées samedi midi au rond-point Montgomery à Woluwe-Saint-Pierre pour protester contre l'imposition de la zone 30 km/h sur tout le territoire de la Région bruxelloise, en vigueur depuis deux semaines. La manifestation avait été autorisée par la commune, selon l'asbl Mauto Défense, à l'initiative de l'action.

Jan Vermeulen (CD&V), le bourgmestre de Deinze, une commune de Flandre-Orientale, avait décidé d'imposer le port du masque dans les supermarchés et supérettes de son entité avant de se voir rappelé à l'ordre par le gouverneur. À Bruxelles, en revanche, le port obligatoire du masque est toujours en vigueur dans trois communes.

"Tous égaux face à la santé à Bruxelles ? La réponse est non", a indiqué sans ambages mardi l'Observatoire de la santé et du social à Bruxelles, lors de la présentation d'une étude portant sur les inégalités en matière de santé entre les quartiers bruxellois.

Nous connaissons tous les Plaisirs d'Hiver dans le centre de Bruxelles. Depuis le 29 novembre, le marché de Noël accueille des centaines de personnes par jour. Mais ce n'est pas le seul marché de Noël où vous pourrez vous balader ce week-end. En voici cinq sélectionnés par Le soir.

Trente ans depuis l'adoption le 20 novembre 1989 de la Convention internationale des droits de l'enfant (CIDE) à l'unanimité des membres de l'Assemblée générale des Nations Unies. À ce jour, il s'agit du traité international contraignant le plus largement ratifié au monde. Seuls les États-Unis n'en sont pas parties. Cette convention internationale reconnaît les enfants comme pleins sujets de droit.