Tout sur Wilmès

Le "superkern" de samedi, mêlant principaux ministres fédéraux et représentants des 10 partis ayant soutenu les pouvoirs spéciaux du gouvernement Wilmès, a entériné comme attendu le "retrait" des deux arrêtés royaux qui avaient entraîné une levée de boucliers dans le secteur des soins de santé. Deux nouveaux arrêtés royaux seront publiés pour annuler l'effet des précédents.

La ministre de la Santé publique, des Affaires sociales et de l'Asile et la Migration, Maggie De Block ne s'attend pas à devenir encore ministre. "Je ne pense pas qu'on me le demandera. Il est sain aussi qu'un parti procède à une relève de la garde", a-t-elle dit samedi dans une interview au journal Het Laatste Nieuws.

La culture est un bien de première nécessité, mais une nouvelle fois, le Conseil national de sécurité n'a rien proposé de tangible, mercredi. Humiliant, alors que le secteur attendait un traitement de choc. La confiance est rompue.