Tout sur Willy Borsus

Pour atteindre ses objectifs en matière d'électricité renouvelable, la Wallonie doit développer rapidement le grand photovoltaïque. Le gouvernement annonce une cartographie solaire. Mais les contraintes techniques sont nombreuses. Et les panneaux ne sont pas les bienvenus dans les champs.

Le président du MR Georges-Louis Bouchez s'est inscrit en faux lundi contre les prises de parole ce week-end du Premier ministre Alexander De Croo (Open Vld) et du ministre-président wallon Elio Di Rupo (PS) pointant la responsabilité des non-vaccinés, et répété ses réticences à l'extension du pass sanitaire en Wallonie, à laquelle semble pourtant se résoudre le vice-président MR du gouvernement wallon Willy Borsus.

Trop nombreux, peu coordonnés, les projets de parcs éoliens ne parviennent plus à sortir de terre. La Wallonie est dans une ornière pour ses objectifs en matière d'énergie renouvelable. Alors que les chances d'en sortir s'amenuisent, le gouvernement abat ses dernières cartes.

Le MR s'oppose à un projet d'arrêté royal des ministres des Affaires sociales et du Travail, Frank Vandenbroucke et Pierre-Yves Dermagne, qui réforme le système de dispense à vie de cotisation sociale pour le premier engagement d'une entreprise et réduit significativement celle-ci pour les cinq engagements suivants, rapporte mercredi "La Libre" sur son site internet.

Le ministre wallon de l'Economie Willy Borsus plaide au gouvernement wallon pour de nouvelles aides "significatives" aux secteurs qui restent touchés par les mesures sanitaires, dans la perspective d'une réouverture balisée à partir de début avril, a-t-il indiqué lundi sur LN24.

Six ans après son dernier cadastre des sites à réaménager, la Wallonie compte toujours un nombre impressionnant de friches: 2 262 au total, réparties sur plus de 3 000 hectares. Un patrimoine crucial pour tendre vers le "stop béton", mais encore trop souvent délaissé.

Afin de faire face au retard d'approvisionnement et accélérer la production des vaccins contre le covid, Ecolo plaide pour que soient utilisées les lignes de production disponibles des sociétés pharmaceutiques wallonnes qui ne disposent pas de vaccin à court terme. C'est le cas de GSK qui pourrait venir en aide à AstraZeneca, souligne vendredi le député wallon Manu Di Sabato.

Les associations Amnesty International, la Coordination nationale d'action pour la paix et la démocratie (CNAPD) et la Ligue des Droits de l'Homme (LDH) ont regretté lundi la décision de la Région wallonne et de son ministre-président, Willy Borsus, de se limiter à "examiner les futures demandes de licences d'armes avec la plus grande circonspection".

Ce mercredi 17 octobre, pour la première fois, les institutions wallonnes réserveront bon accueil à l'allemand, après tout seconde langue de Wallonie quoique trop méconnue de ses habitants au goût des germanophones.

La Wallonie n'exclut pas de suspendre l'octroi de licences d'exportation d'armes vers l'Arabie saoudite si les faits qui incriminent le royaume dans la mort du journaliste Jamal Khashoggi sont avérés, a indiqué dimanche le ministre-président wallon, Willy Borsus, dans les journaux télévisés de la RTBF et de RTL-TVi. La décision sera toutefois prise dans un cadre concerté avec d'autres pays.