Tout sur Willy Borsus

Le gouvernement wallon va se pencher dans les prochaines heures, sur un éventuel investissement dans Newb, la banque coopérative qui doit lever 30 millions d'euros avant mercredi soir minuit, condition imposée par la Banque nationale pour l'octroi d'une licence bancaire, a affirmé le ministre wallon de l'Economie Willy Borsus (MR), mardi, en commission du Parlement de Wallonie.

Les changements climatiques entraînent la multiplication de chutes de grêle. Les agriculteurs sont amenés, de plus en plus souvent, à protéger leurs plantations fruitières avec des filets antigrêle.

Le financement des 4 milliards d'euros d'investissements prévus par la Région wallonne dans l'accord de gouvernement arc-en-ciel passera par une demande à la Commission européenne de ne pas comptabiliser 2,5 milliards d'euros dans le périmètre budgétaire wallon, indique le négociateur Ecolo Jean-Marc Nollet samedi dans L'Echo.

Désormais dans l'opposition en Wallonie, le cdH ne décolère pas contre le report à 2025 du tarif prosumer, ce prélèvement annuel forfaitaire que la CWaPE, le régulateur du secteur énergétique au sud du pays, entendait faire payer, dès 2020, aux propriétaires de panneaux photovoltaïques pour l'utilisation du réseau.

La mission d'agent de liaison entre la Région bruxelloise, la Région wallonne et la Fédération Wallonie-Bruxelles confiée au coeur de l'été à Olivier Maingain semble avoir pris un peu de plomb dans l'aile suite aux récentes négociations pour la constitution de nouvelles majorités en Wallonie et en Fédération Wallonie-Bruxelles.

Avant de quitter la scène belge pour son heureuse pige européenne, Charles Michel, encore Premier ministre et plus que jamais président du MR, doit régler deux derniers détails, étroitement liés : la composition des gouvernements wallon et francophone, d'une part, sa succession à la présidence du parti, d'autre part.

En Wallonie, les critiques politiques contre le Mercosur, l'accord de libre-échange européen avec quatre pays d'Amérique du Sud, enflent. Jusqu'où ira la résistance wallonne ?

Quarante-cinq personnalités du MR, dont plusieurs ministres et députés, ont affirmé lundi que l'"unité" et la "sérénité" régnaient au sein du Mouvement Réformateur, en réponse à un groupe anonyme de six ministres, anciens ministres et parlementaires qui estiment, dans des propos répercutés par le journal 'Le Soir', que Charles Michel doit quitter la présidence du parti dès la rentrée.

Sans surprise, le MR ne soutiendra pas un gouvernement coquelicot, a indiqué le parti lundi midi, à l'issue d'une réunion à Bruxelles en intergroupe parlementaire.