Tout sur Wezembeek-Oppem

"Notre intention est très claire : nous allons envoyer les convocations électorales dans la langue choisie par l'électeur, malgré la lettre d'instructions reçue de la ministre de tutelle, Liesbeth Homans (N-VA), qui nous impose de les adresser, dans un premier temps, à tous nos électeurs en néerlandais."

Le Conseil d'État a suspendu jeudi trois décisions de la ministre flamande des Affaires intérieures Liesbeth Homans qui annulaient les délibérations des communes à facilités de Rhode-Saint-Genèse, Drogenbos et Wezembeek-Oppem permettant à leurs habitants francophones de demander leurs documents administratifs en français pendant quatre ans.

La présence francophone dans les communes à facilités de la périphérie bruxelloise est telle, que 62,4 % des électeurs y ayant voté en 2014 pour la Chambre l'ont fait en faveur d'une liste francophone, selon une étude du centre Vives (KUL). Cette étude est relayée mercredi dans les pages du Soir.

C'est toute la politique de subventionnement des communes flamandes qui vient d'être annulée par la Cour constitutionnelle. Pour "discriminations injustifiées" et "entrave à l'autonomie communale" au préjudice des communes à facilités de la périphérie bruxelloise.

En raison de travaux d'entretien, la circulation sur le ring intérieur et extérieur de Bruxelles ne se fera plus que sur deux bandes au lieu de trois, dans les deux sens, entre Tervuren et Woluwe-Saint-Lambert. Les travaux sont prévus du 18 juin au 31 juillet, indique jeudi l'Agence flamande Wegen en Verkeer.

La ministre flamande des Affaires intérieures Liesbeth Homans (N-VA) a décidé de ne pas nommer Nathalie Leclaire (DéFI) au poste de présidente du CPAS de la commune à facilités de Wezembeek-Oppem, a indiqué lundi son cabinet, à l'agence Belga. Selon la ministre, Mme Leclaire ne connaîtrait pas suffisamment le néerlandais pour pouvoir exercer valablement ce mandat.

Ces dernières années, le nombre de francophones dans la capitale n'a cessé d'augmenter. En 2016, plus de 93 % des déclarations d'impôts ont été faites en français et la tendance se généralise en périphérie.

Le président des FDF Olivier Maingain a reproché mercredi à l'actuel bourgmestre de la commune à facilités de Wezembeek-Oppem, Frédéric Petit (MR), de "rompre la solidarité avec les autres bourgmestres francophones" de la périphérie, dans le dossier de l'envoi des convocations électorales.

Pour François Van Hoobrouck, il y a deux erreurs à ne pas commettre dans la négociation à venir sur BHV: demander la nomination des bourgmestres comme contrepartie, et, pour le MR, ...s'assurer d'une participation gouvernementale après 2011 contre la scission de BHV.