Tout sur Waterloo

Arpenter nos campagnes à vélo électrique pour mettre en avant les producteurs locaux ? C'est le pari que s'est lancé une bande de convaincus, l'été dernier. Résultat : 50 étapes au compteur et un documentaire en cours de réalisation sur ces héros de notre quotidien. Tandem local est une initiative unique en Belgique.

Le Brabant wallon assure la moitié de la croissance de la population régionale. D'ici à 2035, la province verra augmenter le nombre de ses habitants de près de 10 %. Comment, une fois surmontée la crise sanitaire actuelle, les communes feront-elles face aux besoins en logements et aux problèmes de mobilité que cette évolution va engendrer ?

En cavale depuis 1994, le Rwandais Félicien Kabuga, 84 ans, considéré comme un des cerveaux du génocide des Tutsis, a finalement été interpellé dans la banlieue parisienne où il se cachait sous une fausse identité.

La douce France offre l'embarras du choix aux seconds résidents en matière de destinations. Jean-François Van Den Dorp, de l'agence spécialisée The Best 4 You, installée à Waterloo et surtout active sur le segment du neuf, en épingle trois en particulier. A commencer par les Alpes.

Malgré toute l'aide des médecins, chirurgiens et autres volontaires, le sort des blessés après une bataille était épouvantable. L'état des connaissances chirurgicales était largement insuffisant pour traiter la plupart des blessures occasionnées par des tirs de canons et de fusils. En ces temps où la médecine n'en était qu'à ses premiers balbutiements, l'amputation était souvent la seule option - et sans anesthésie dans la plupart des cas.

Bien que tout - ou presque - ait été dit et écrit sur la défaite définitive de napoléon, l'apport hollando-belge dans la victoire des forces alliées à Waterloo n'a, jusqu'à présent, pas été mis suffisamment en lumière. Ce fait s'explique surtout par la falsification historique dont s'est rendu coupable Wellington, le commandant en chef, et à laquelle les historiens britanniques n'ont, par la suite, pas manqué de contribuer.

Jeune général, Napoléon semblait insensible à la fatigue et aux privations mais, progressivement, l'immensité de ses charges a exigé un lourd tribut physique et psychique. Ce qui est certain, c'est qu'il souffrait de problèmes de vessie chroniques et qu'à Waterloo, des hémorroïdes l'ont empêché de monter à cheval pour motiver ses soldats.

DIX-NEUF JOURS AVANT SA MORT, NAPOLÉON RÉDIGE FÉBRILEMENT SON TESTAMENT AUTOGRAPHE, EN S'EFFORÇANT POUR UNE FOIS DE SOIGNER SON ÉCRITURE. TEINTÉ DU GRAND L'ESPRIT DE L'EMPEREUR, LE DOCUMENT EST CONSERVÉ AUX ARCHIVES NATIONALES, DANS LE QUARTIER DU MARAIS À PARIS. L'ARMOIRE DE FER - LE COFFRE-FORT QUI LE CONTIENT - EST À L'ABRI D'UN CABINET AUX LOURDES PORTES D'ACAJOU SCULPTÉ.

Florence Reuter garde pour priorités la mobilité et le réaménagement du centre de Waterloo, devenu Zone d'enjeu communal. Un statut pour accélérer la réalisation du masterplan... Mais la route est encore longue.