Tout sur Wallonie-Bruxelles

L'examen d'entrée en médecine se déroulera début septembre

L'avant-projet de décret instaurant un examen d'entrée aux études de médecine en Fédération Wallonie-Bruxelles a été adopté, a indiqué dimanche le vice-président du gouvernement de la FWB, Jean-Claude Marcourt (PS), sur son compte Twitter. L'épreuve se déroulera début septembre, a-t-il précisé lors de l'émission "A votre Avis" sur la RTBF.

L'avant-projet de l'examen d'entrée en médecine n'a pas été approuvé

Contre tout attente, l'avant-projet de décret instaurant un examen d'entrée aux études de médecine et de dentisterie en Fédération Wallonie-Bruxelles n'a pas été approuvé mercredi par le gouvernement, contrairement à une communication à la presse de celui-ci livrée dans l'après-midi.

Théâtre : le rapport qu'Alda Greoli ne veut pas voir

Commandité par Joëlle Milquet, un rapport, qui prône des synergies entre théâtres, montre combien les dépenses artistiques sont les parents pauvres des subventions et combien ces subventions sont déconnectées des audiences. Il a été rendu à Alda Greoli en juin dernier, le temps pour la ministre de l'enterrer soigneusement ou presque dans un placard ...

Immobilités bruxelloises

Pour les Bruxellois, le mot "embouteillage" ne décrit plus un vague phénomène urbain mais un calvaire quotidien indépassable autour duquel la vie doit s'organiser coûte que coûte. Or le coût est élevé pour la santé, le temps libre et le travail. À cause de la réduction de la mobilité, la qualité de vie des Bruxellois et des navetteurs a considérablement diminué en un an, en parallèle avec la mauvaise qualité de l'air qui atteint des records européens. Les choix politiques en matière de mobilité et d'économie, les travaux éternels et les effondrements-surprises ont achevé d'immobiliser la ville. Comment en est-on arrivé là et comment en sortir ?

De nouvelles mesures pour élargir l'offre de places scolaires

Face aux défis posés par le boom démographique, le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a affiché mercredi la volonté de prendre une série de nouvelles mesures afin d'assurer une plus grande offre de places scolaires, notamment dans la capitale.

Les parents d'un enfant autiste portent plainte contre l'Etat belge

Les parents d'un enfant autiste bruxellois ont introduit lundi une action en référé devant le tribunal de première instance de Bruxelles. Ils attaquent la Belgique pour non respect des droits de la santé de leur enfant qui, faute de place en institution spécialisée, ne peut recevoir des soins adaptés, rapporte la RTBF.

L'enseignement en immersion n'a-t-il que du bon?

Nuisible pour la langue maternelle, ou le meilleur moyen d'apprendre une langue étrangère ? L'enseignement en immersion fait débat. Il a aussi tendance à se développer très fortement en Belgique, comme en témoigne l'explosion du nombre d'écoles qui le proposent.

Demotte : "le poison des xénophobies doit nous rendre plus ambitieux"

La Fédération Wallonie-Bruxelles s'inscrit dans une "logique d'intensification de son rôle d'appui aux deux Régions" dans leurs projets de développement, a estimé vendredi son ministre-président Rudy Demotte lors des Fêtes de la Fédération, à l'hôtel de ville de Bruxelles.

Jean-Charles Luperto reconnaît avoir fréquenté l'aire de repos de Spy

S'il conteste s'être exhibé en présence de qui que ce soit, qu'il soit majeur ou mineur, Jean-Charles Luperto a toutefois reconnu, par l'intermédiaire de ses avocats, avoir fréquenté l'aire d'autoroute de Spy afin de faire des rencontres, l'endroit étant connu par la communauté homosexuelle comme un lieu de rencontres.

L'Inspection des finances tacle le projet du gouvernement Wallonie-Bruxelles

Le projet du gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles de créer 13.750 nouvelles places dans les écoles grâce à une enveloppe de 55 millions d'euros génère plusieurs critiques de la part de l'Inspection des finances (IF). Son rapport pointe plusieurs risques d'ordres financier et budgétaire, rapporte La Libre Belgique mercredi.

Ambassadeurs Wallonie-Bruxelles : copinage politique

Le gouvernement de la fédération Wallonie-Bruxelles impose à l'administration trois postes de "hauts représentants", désignés hors concours. Ils viennent s'ajouter aux délégués, qui devraient connaître ces jours-ci leur nouvelle affectation.