Tout sur VVD

Les discussions des partis néerlandais VVD, D66, CDA et ChristenUnie qui négocient pour la formation d'un gouvernement aux Pays-Bas portent aussi sur la construction d'au moins une grande ou de deux petites nouvelles centrales nucléaires. Les montants que le gouvernement devrait investir sont déjà abordés, selon le journal Volkskrant.

Le Premier ministre sortant Mark Rutte, dont le parti est favori des législatives du 17 mars, souhaite diriger la future coalition gouvernementale. Ce serait la quatrième... Mais, sous son "règne", les Pays-Bas ont-ils perdu un certain sens de la collectivité?

Les Pays-Bas voudraient construire une nouvelle centrale nucléaire. Cette décision, tel un lapin blanc sorti d'un chapeau, serait la seule façon de respecter les objectifs de l'accord de Paris. Vraiment ?

Le parti du dirigeant d'extrême droite progresse mais moins que les autres formations d'opposition. Son principal ennemi, le premier ministre sortant Mark Rutte, résiste bien et devrait être reconduit. Et la popularité de l'écologiste Jesse Klaver lui fait beaucoup d'ombre.

Les Néerlandais, pour beaucoup encore indécis après une campagne marquée par des questions d'identité et une crise diplomatique avec la Turquie, sont appelés aux urnes mercredi pour des législatives considérées comme un baromètre du populisme avant des votes similaires en Europe.

Les élections du 15 mars prochain aux Pays-Bas ont déjà fait couler beaucoup d'encre et pourraient bien bouleverser le paysage politique néerlandais. Trois Néerlandais éminents donnent leur avis sur la question : le philosophe culturel et essayiste Rob Riemen, l'écrivaine et chroniqueuse Marianne Zwagerman et le présentateur télé, Jan Jaap van der Wal.

Des centaines de citoyens néerlandais ont assisté vendredi à un débat national sur l'islam dans la plus grande mosquée des Pays-Bas, à cinq jours des élections législatives pour lesquelles de nouveaux sondages maintiennent le parti du député anti-islam Geert Wilders à la deuxième place.