Tout sur VRT

Pour la N-VA, le confédéralisme se réinvitera pleinement sur la scène électorale en 2019, au besoin, sans réforme constitutionnelle, puisque les nationalistes, désormais hors du gouvernement fédéral, risquent de voir leur échapper une liste de révision de la loi fondamentale, qui aurait pu satisfaire leurs ambitions.

"Nous devons partir à la recherche d'une majorité et je n'imagine pas que la N-VA votera contre les propositions que (ses ex-ministres) Johan Van Overtveldt et Jan Jambon ont élaborées, mais je n'exclus pas que nous arrivions en affaires courantes" la semaine prochaine, a indiqué dimanche le nouveau ministre de l'Intérieur Pieter De Crem (CD&V), sur les plateaux de la VRT et de RTL-TVi.

Une majorité alternative, permise grâce à des partis de la majorité, appuyant les propositions de résolution de l'opposition cdH, Ecolo et DéFI en faveur du pacte de l'Onu sur les migrations, entraînera un problème de confiance, a averti jeudi le chef de groupe N-VA Peter De Roover dans l'émission Villa Politica sur la VRT.

Les enfants sont innocents, par définition. Les nôtres, du moins. Ceux des combattants belges partis rejoindre l'Etat islamique en Syrie et en Irak n'ont, eux, pas le privilège de bénéficier de cette évidence.

L'Union des villes et communes flamandes (VVSG) demande au fédéral de délier les cordons de sa bourse afin d'empêcher les finances de plusieurs entités de plonger dans le rouge dès l'an prochain. "Nous sentons qu'il devient impossible de nous en sortir", a déclaré Mieck Vos, le directeur de l'organisation, à l'occasion du programme "De Markt" sur la VRT.

La qualité de ses oeuvres d'art a beau être incontestable, celle de ses agissements l'est, semble-t-il, nettement moins. C'est en tout cas ce que dénoncent plusieurs danseuses et anciennes collaboratrices de Jan Fabre qui, dans une lettre ouverte parue la semaine dernière, accusent l'illustre artiste anversois de comportements transgressifs.