Tout sur VRT

Un comité de concertation réunissant les différents gouvernements (fédéral et entités fédérées) devrait prendre vendredi une décision sur les modalités d'organisation des camps, stages et autres activités d'été pour jeunes après le déconfinement, a indiqué le cabinet du ministre flamand de la Jeunesse, Benjamin Dalle (CD&V), confirmant une information de la VRT.

Lundi, les commerces ont rouvert leurs portes après presque deux mois de fermeture. Dès huit heures du matin, des queues se sont formées devant certaines enseignes, Primark et Action notamment. Immédiatement, les clients "coupables" de se précipiter dans les magasins se sont pris une volée de critiques sur les réseaux sociaux.

Fichu temps, à ne plus mettre un nez dehors. Ni plus ni moins qu'ailleurs dans le monde, la Flandre se mue en camp retranché pour résister au mieux aux ravages du coronavirus. L'épreuve vaut bien un cri de guerre, à mémoriser impérativement. Il y a eu le "jobs, jobs, jobs" version coalition suédoise, voici le "check-check-check" à la flamande.

La police a pris contact avec les entreprises de systèmes de navigation comme Waze et TomTom, leur demandant de ne pas favoriser dans leurs directions de trajet des routes qui évitent les contrôles policiers mis en place dans le cadre de la lutte contre le coronavirus. L'information est développée samedi par la VRT et confirmée par la police fédérale

Le PTB souhaite lui aussi être consulté par le souverain dans le cadre des discussions en vue de la formation d'un gouvernement fédéral, et le fait savoir lundi: "un demi-million d'électeurs, des trois régions du pays, sont négligés", a déploré le président de parti Peter Mertens lundi au micro de la VRT (Radio 1).

Le MR est prêt à parler de tout, y compris du communautaire, dans le cadre de la formation du prochain gouvernement fédéral, a affirmé lundi le ministre wallon du Budget et des Finances, Jean-Luc Crucke (MR), tout en soulignant qu'une nouvelle réforme de l'Etat n'était "par urgente" aux yeux des libéraux francophones.

Le personnel du groupe public flamand VRT a entamé une grève de 24 heures lundi peu après minuit. Les syndicats et une partie des travailleurs contestent le licenciement du CEO Paul Lembrechts par le gouvernement flamand. La programmation télévisuelle et radiophonique de la chaîne a été adaptée.

Le personnel de la VRT se mettra en grève pendant 24 heures le lundi 27 janvier. Les travailleurs protesteront contre l'éviction du CEO Paul Lembrechts. Les syndicats doivent encore déterminer quelles actions seront menées. A la télévision, il est possible que seuls des programmes alternatifs soient diffusés et uniquement de la musique à la radio, a annoncé lundi Wies Descheemaeker du syndicat ACOD-VRT.