Tout sur Voyages

Face à un rebond des contaminations par le coronavirus, les autorités ont décidé dans plusieurs pays de réintroduire des mesures de confinement, le plus souvent localisées comme en Catalogne ou à Melbourne. Le point dans le monde.

Les Affaires étrangères ont modifié leur conseil aux voyageurs pour l'Espagne après que la ville catalane de Lérida et ses environs ont été mis en quarantaine samedi. Il est passé de vert à orange, c'est-à-dire que "les voyages sont possibles sous réserve de quarantaine, d'un test ou d'autres conditions".

Vingt-six pays européens ont désormais ouvert leurs frontières aux touristes belges, dont, depuis mardi matin, la République tchèque qui a décidé d'accepter les Belges sans condition dès aujourd'hui dans le cadre de la levée des mesures prises à la suite de la crise sanitaire causée par le coronavirus, a annoncé le ministre des Affaires étrangères, Philippe Goffin.

Le coronavirus a chamboulé les projets de vacances des Belges. Proximité, nature, location, voiture : les tendances pour cet été. Avant un retour à la normale? Probablement.

Il y a ceux qui ne partent pas, ceux qui partent près, ceux qui partiront dès que possible. Le coronavirus a chamboulé les projets de vacances des Belges. Proximité, nature, location, voiture : les tendances pour cet été. Avant un retour à la normale, comme si rien ne s'était passé ? Probablement. Mais certains changements antérieurs pourraient avoir bénéficié d'un coup d'accélérateur.

Avec la crise du coronavirus, les habitudes de vacances de nombreux Belges ont fait le choix de vacances locales. Cela doit permettre de repenser le tourisme wallon et particulièrement ardennais de manière durable et moderne. Sans tabou.

L'Italie pousse à une reprise coordonnée des déplacements en Europe le 15 juin, qui pourrait devenir le "D-Day" du tourisme, a indiqué lundi soir son ministre des Affaires étrangères Luigi Di Maio.

Le ministre français de la Santé Olivier Véran a émis des doutes jeudi soir sur la possibilité de voir les touristes étrangers affluer en masse en France durant l'été prochain en raison de la pandémie de coronavirus. "Je ne suis pas sûr que cela soit raisonnable de l'anticiper, de l'envisager". Il s'attend à avoir une vue plus claire sur cette question d'ici la fin mai-début juin.

Le prince héritier d'Arabie saoudite, qui fait l'objet d'une controverse internationale, souhaite délivrer pour la première fois des visas touristiques pour visiter son pays. Le royaume archi-conservateur espère profiter des visiteurs européens et américains.