Tout sur Vivaldi

Theo Francken, ex-secrétaire d'État et actuel député N-VA, a estimé mardi matin au micro de La Première (RTBF) qu'une coalition Vivaldi associant les socialistes, les libéraux, les écologistes et le CD&V serait, au niveau fédéral, "la partition parfaite pour la fin de la Belgique". Vivaldi, ce sont sept partis avec des positions parfois divergentes (il prend l'exemple de la... régularisation des sans papiers), qui devront faire face à l'opposition de la N-VA, souligne-t-il.

L'ex-chargé de mission royale Koen Geens (CD&V) a pointé du doigt dimanche sur les plateaux télévisés un manque d'élégance dans le chef du président du PS Paul Magnette lorsqu'il est sorti vendredi matin dans les médias. Le PS a répondu que le CD&V avait lui-même savonné la planche de M. Geens.

Confier une mission royale au président de la N-VA est une piste sérieuse. Mais la piste d'une alliance avec le PS aura peut-être vécu. Et les informateurs actuels... ne rêvent-ils pas de devenir eux-mêmes préformateurs?