Tout sur virus

Hydroxychloroquine , Remdesivir, Lopinavir-ritonavir... L'arrivée du nouveau coronavirus a donné lieu à une accélération de la recherche pour trouver un traitement efficace contre le covid. Si nombre d'entre eux se sont avérés inefficaces, certaines avancées prometteuses démontrent néanmoins l'importance de ces essais cliniques randomisés à grande échelle.

L'Institut de médecine tropicale (IMT) d'Anvers débutera au début du mois de janvier un essai clinique de phase 3 sur le vaccin anti-Covid-19 de l'entreprise pharmaceutique Johnson & Johnson, a déclaré l'institution dans un communiqué. Dans cette dernière phase de l'étude, les chercheurs évalueront l'efficacité du vaccin et son niveau de protection avant sa mise sur le marché.

S'il s'avère moins mortel que le SARS-CoV premier du nom, le nouveau coronavirus Covid-19 est néanmoins plus dangereux que son prédécesseur. Mais pourquoi ces faux jumeaux ont-ils un impact si différent ? Analyse de leur modus operandi.

Le testing massif a souvent fait ses preuves pour lutter contre la Covid : Chine, Corée du Sud, Suisse, Singapour... La vitesse du testing, et surtout la capacité de ces pays à l'articuler avec le reste de la chaîne "Isoler-Tester-Tracer" ont joué un rôle décisif. Mais en Belgique, cette stratégie du "toujours plus" échoue, et les laboratoires et médecins généralistes sont aujourd'hui submergés par la demande. Les ministres compétents se rencontrent ce lundi pour revoir complètement leur plan d'attaque.

Ebola, le VIH, la grippe, l'herpès, le coronavirus et tous les autres n'ont qu'à bien se tenir : une équipe internationale de chercheurs planche sur un anti-viral à large spectre qui empêche le virus de muter, en le détruisant, par simple contact avec une molécule dérivée du sucre, la cyclodextrine.

Une vague massive de cyberattaques au "ransomware", rappelant le mode opératoire du virus WannaCry en mai dernier, a touché des multinationales et des sociétés et services européens et américains, après avoir frappé en Ukraine et en Russie. Le journal De Morgenfait le point sur 5 choses à savoir sur ce genre de menace et comment y réagir.