Tout sur Vincent Lurquin

Les différents avocats qui ont pris la parole mercredi devant la cour d'assises de Bruxelles ont particulièrement insisté sur les liens entre Mehdi Nemmouche et la Syrie, l'Etat Islamique (EI) et les auteurs des attentats de Paris et de Bruxelles. Pour eux, les quatre assassinats commis au Musée juif de Belgique portent la marque terroriste et doivent être reconnus comme tels par le jury.

Le parquet de Bruxelles a confirmé, mercredi matin, que Me Vincent Lurquin, l'un des avocats de la partie civile au procès de l'attentat au Musée juif de Belgique, a été victime d'un vol à son cabinet, chaussée de Gand à Berchem-Saint-Agathe, mardi soir entre 20h00 et 21h00. Il a constaté la disparition entre autres du dossier de l'attentat au musée juif précisément.

Les théories du complot laissent à présent place à la réalité avec l'audition des enquêteurs et des deux juges d'instruction, a estimé Me Vincent Lurquin lundi après-midi devant les portes de la cour d'assises de Bruxelles, où se déroule le procès de l'attentat au Musée juif de Belgique. Le couple de touristes israélien ne connaissait pas la disposition des lieux, selon la juge d'instruction Claire Bruyneel.

Oussama Atar, cousin des frères El Bakraoui, qui se sont fait exploser dans le métro et à l'aéroport de Bruxelles le 22 mars, est activement recherché par les enquêteurs de notre pays pour sa participation supposée à ces attentats.