Tout sur Vincent De Wolf

Les parlementaires MR des différentes entités du pays, réunis ce lundi soir à Court-Saint-Etienne, ont décidé, au bout de plus de 4 heures de débats parfois vifs, de conserver leur confiance dans le président du parti, Georges-Louis Bouchez. Celui-ci est dans la tourmente depuis la fin de la semaine passée en raison d'un casting ministériel particulièrement contesté en interne.

Sébastien Van Drooghenbroeck est professeur en droit constitutionnel à l'Université Saint Louis-Bruxelles. Pour LeVif.be, il répond à une série de questions sur l'obligation de porter un masque à certains endroits de Belgique pour lutter contre le coronavirus.

Après la nomination de Sophie Wilmès au Seize et l'arrivée de David Clarinval au Budget, le casting du MR au fédéral va encore changer d'ici au 1er décembre afin de remplacer Didier Reynders, en partance pour la Commission européenne.

Le MR a lancé jeudi soir le processus de participation de ses militants à la définition de son programme à Bruxelles. Comme en Wallonie, les propositions du parti sont ouvertes à des amendements jusqu'à l'arrêt du programme définitif de la formation libérale, fin mars. L'actualité interne du parti a été abordée au détour d'une question d'un militant dans le débat organisé avec les chefs de file.

Le pouvoir d'achat a été au coeur de l'action du MR au gouvernement fédéral depuis quatre ans, et en Wallonie depuis 17 mois. Il sera au coeur de son programme électoral en vue des élections du mois de mai prochain. C'est du moins le message qu'a fait passer samedi le président du parti libéral, Olivier Chastel, aux quelques centaines de militants venus participer à la première étape des voeux organisés par le parti.