Tout sur Vincent de Coorebyter

Tricheries! Manipulations! Donald Trump dézingue le vote postal. La Belgique s'épargne ce genre de polémique en ne jurant que par le passage obligatoire par l'isoloir et le vote entouré du plus grand secret.

Comment sauver notre système politique gangrené par la montée des extrêmes, l'affaiblissement des partis traditionnels et le fossé avec les citoyens ? Le constitutionnaliste Marc Uyttendaele et le philosophe Vincent de Coorebyter, tous deux de l'ULB, avancent des pistes pour le combat à mener.

Directeur du Centre de recherche et d'information socio-politiques (Crisp), philosophe, spécialiste de Sartre, Vincent de Coorebyter compte parmi les grands formats intellectuels de la Belgique francophone. Son métier ? Ausculter la société. Et le diagnostic qu'il pose a de quoi inquiéter : notre démocratie se porte très mal. Le monde politique subit crise sur crise, sans trouver la parade. A tel point qu'un doute jaillit : nos problèmes pourront-ils être résolus autrement que par des voies autoritaires ? "En tant que citoyen, je suis mal à l'aise à l'égard de ce que j'avance comme analyste", avoue Vincent de Coorebyter. Tout en assurant : "Je ne suis pas en train de plaider pour la dictature." En filigrane, il nous pose à tous, citoyens du XXIe siècle, cette question dérangeante : sommes-nous habitués à trop de liberté ?