Tout sur Viktor Morozov

Anatoli Roubtsov jette un regard de dépit sur ses ruches. "L'exploitation était bruyante, ça chantait", se remémore-t-il. Désormais, un léger bourdonnement se fait à peine entendre et une odeur de chair pourrie flotte dans l'air.