Tout sur Vienne

La liste des destinations de voyage en vigilance orange et en zone rouge publiée par les Affaires étrangères s'est allongée vendredi après-midi. Vienne, Prague et le Pays de Galles passent en zone orange, tout comme trois régions en Slovénie et un nombre croissant de régions en Espagne. Les provinces espagnoles de Lérida (en Catalogne) et Huesca (en Aragon) passent en zone rouge.

La France vit dimanche son 55e et dernier jour de confinement avant une libération partielle de sa population qui, avec l'apparition de nouveaux foyers de Covid-19 dans une région pourtant jugée peu exposée, incite à redoubler de prudence afin d'éviter un rebond de la pandémie.

Le chef de la diplomatie de l'Union européenne, Josep Borrell, est attendu lundi à Téhéran, a annoncé dimanche le porte-parole des Affaires étrangères iranien, Abbas Moussavi alors que la question nucléaire iranienne suscite de nouvelles tensions internationales.

Un train de nuit en provenance de Vienne sera accueilli en grandes pompes lundi matin à Bruxelles-Midi, une première sur le rail belge depuis fin 2003. Le service résulte d'une initiative de la société de chemins de fer autrichienne ÖBB, acteur central du renouveau de l'offre nocturne en Europe depuis quelques années.

Le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell a critiqué Téhéran après la brève interpellation samedi de l'ambassadeur britannique en Iran, et appelé à la "désescalade" dans un tweet dimanche.

Nous le savons tous, les gens se préoccupent de plus en plus du climat et des alternatives possibles pour l'améliorer. Alors que l'avion et la voiture sont connus pour être très polluants, le train, lui, permet de réaliser des économies d'énergie.

Il avait survécu à quatre camps de concentration et témoignait inlassablement auprès des jeunes générations : le plus vieux rescapé autrichien des camps de la mort, Marko Feingold, est décédé jeudi à l'âge de 106 ans, a annoncé vendredi la communauté juive de Vienne (IKG).

Le 10 septembre 1898, Élisabeth de Wittelsbach, impératrice d'Autriche et reine de Hongrie, surnommée Sissi, est poignardée par l'anarchiste italien Luchesi à Genève. Son acte, sans aucune motivation politique, n'avait qu'un seul but, atteindre une personne de sang royal.