Tout sur VB

Comment la Belgique en est-elle arrivée à ce qu'elle est aujourd'hui ? Qui a fait quoi, quand, où et comment pour nous y mener ? En voici le récit. Sous forme de lexique. De A à Z. Et en toute décontraction. Décomplexé, au fond.

Depuis quelques semaines, il ne se passe plus un jour sans que nous ne parlions du Covid-19, cette terrible maladie provoquée par le virus SARS-CoV-2 qui s'est propagé à grande vitesse à travers le monde.

A la création de la Région bruxelloise, en 1989, ses négociateurs (Jean-Luc Dehaene, CVP, et Philippe Moureaux, PS, au premier plan) ont opté pour des groupes et listes linguistiques séparés à l'élection du parlement régional.

Aux manettes pour former un gouvernement flamand, le président de la N-VA, Bart De Wever a reçu le Vlaams Belang pour la troisième fois samedi dernier. Jusqu'à présent, c'est le seul parti à avoir été invité trois fois. L'entretien, qui a duré trois heures, portait sur l'intégration, l'enseignement et le bien-être.

Le chef de file socialiste bruxellois réélu à la Chambre Ahmed Laaouej appelle samedi le ministre de la Justice sortant Koen Geens (CD&V) à user de son pouvoir d'injonction positive face à la déferlante raciste observée sur les réseaux sociaux depuis la victoire du Vlaams Belang aux élections du 26 mai.

"Nous voulons savoir jusqu'où le Vlaams Belang est prêt à aller pour mettre en oeuvre sa politique", a déclaré le chef de groupe N-VA à la Chambre, Peter De Roover vendredi soir dans l'émission "De afspraak op vrijdag" de la VRT. Il défend ainsi les discussions menées par la N-VA avec le parti d'extrême droite, qui est sorti vainqueur des élections du 26 mai en Flandre.

Mener une campagne électorale sur les réseaux sociaux ne coûte pas forcément de l'argent. Le Vlaams Belang (VB) l'a compris : il est aujourd'hui facile de profiter gracieusement des avantages qu'offre notamment Facebook en matière de propagation de messages populistes et polarisants.

Aïcha Kadhafi, fille du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, a porté plainte mardi devant la justice belge pour "crimes de guerre" contre l'Otan, ont indiqué ses avocats, qui vont par ailleurs tenter de faire annuler le gel des avoirs du régime libyen décidé par l'UE.