Tout sur variant britannique

Professeur en microbiologie, Herman Goossens (Université d'Anvers) met en garde sur Twitter contre une hausse inquiétante du nombre d'infections au variant britannique. " Nous n'avons toujours pas réalisé ce qu'il se passait : si nous n'intervenons pas rapidement, nous risquons une nouvelle pandémie avec ce variant ". Il appelle une nouvelle fois à respecter strictement les mesures.

Le comité d'urgence de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) se penche jeudi sur les nouveaux variants du coronavirus, qui inquiètent les autorités dans le monde, où la lutte contre le regain de la pandémie s'intensifie à coups de confinements, couvre-feux et campagnes de vaccination.