Tout sur Vanessa Matz

La Chambre a approuvé dans la nuit de jeudi à vendredi en séance plénière la proposition de loi du PS, cosignée par Ecolo-Groen, visant à soutenir les travailleurs du secteur culturel dans le contexte de la pandémie de Covid-19. Ce vote marque l'épilogue d'un parcours sinueux pour ce texte.

La commission de la Justice de la Chambre a approuvé mardi en deuxième lecture à l'unanimité, moins deux abstentions du Vlaams Belang, la proposition de loi du cdH qui sanctionne le "revenge porn", soit la diffusion dans un but de vengeance de contenus sexuellement explicites sans le consentement de la personne qui y apparaît.

Vendredi dernier, Benjamin Griveaux, candidat à la mairie de Paris, annonçait le retrait de sa candidature suite à la diffusion d'une vidéo à caractère sexuel le mettant en scène. L'affaire relance le débat sur le "revenge porn", un fléau qui frappe également la Belgique et qui fait l'objet d'une proposition de loi, ce mardi, à la Chambre.

Touchée par une grave hernie discale et atteinte d'une algie vasculaire de la face chronique, la députée fédérale Vanessa Matz voit désormais le monde autrement. Sa vie personnelle et politique n'a plus qu'un fil rouge : l'essentiel. Parce que, clame la Liégeoise, sa " faiblesse est devenue une force morale ".