Tout sur Van Grieken

La rancoeur et le racisme se verbalisent et se traduisent davantage dans les suffrages au nord du pays sans pour autant que le sud puisse se sentir à l'abri d'une montée de l'extrémisme de droite. L'édito d'Anne-Sophie Bailly, rédactrice en chef du Vif.

Pour de nombreux observateurs politiques en Flandre, le résultat du 26 mai a été une surprise, mais pas pour les gens sur le terrain. Ils ont vu beaucoup d'électeurs en colère ainsi qu'une grande aversion pour la politique traditionnelle. Cette colère prend de plus en plus des proportions inquiétantes. Il est grand temps de prendre les choses en main.