Tout sur vaccin

Contrairement à la Flandre, les Bruxellois peuvent utiliser un outil de réservation en ligne pour choisir le centre dans lequel ils souhaitent se faire vacciner et à quelle heure, rapporte De Standaard vendredi. Il s'avère en outre que la première lettre du vaccin qui sera administré à ce moment-là est toujours indiquée dans le système à côté des heures d'injection, ce qui via quelques clics, permet en fait de choisir le vaccin que l'on y recevra.

Les près de 1.700 personnes qui devaient se voir injecter une dose du vaccin de Johnson & Johnson la semaine prochaine en Wallonie recevront un autre vaccin, annoncent jeudi la ministre wallonne de la Santé, Christie Morreale, et le délégué général Covid-19 pour la Wallonie, Yvon Englert.

La France, l'Allemagne et l'Italie imposent un certain nombre de vaccins de base chez les enfants. Chez nous, seul le vaccin polio est obligatoire.

Quelles sont les recommandations du Conseil Supérieur de la Santé pour la vaccination covid-19 chez les femmes enceintes ou en désir de grossesse? Et quid de celles qui allaitent?

Notre confiance, nos doutes ou nos franches réticences face aux vaccins ne sont pas déterminés uniquement par la qualité des informations. Des recherches ont en effet démontré que le scepticisme vaccinal est aussi une affaire de méfiance vis-à-vis des autorités, de l'industrie pharmaceutique, des médecins et de la science. La source de l'information pèse parfois plus lourd que le message lui-même...

Ces dernières décennies, les vaccins ont sauvé des centaines de milliers de vies humaines. Prenez le virus de la variole, qui a tué 500 millions de personnes en un siècle: grâce au vaccin antivariolique, ce redoutable tueur a aujourd'hui disparu de la Terre. Le virus de la poliomyélite aussi est en passe s'éteindre, malgré quelques foyers qui subsistent encore çà et là en Asie.

L'idée que les vaccins - en particulier celui contre la rougeole-rubéole-oreillons (RRO) - pourraient causer l'autisme circule depuis belle lurette. Ce mythe trouve son origine chez Andrew Wakefield, l'une des figures de proue du mouvement anti-vaccination.

L'Agence européenne du médicament (EMA) doit rendre ce jeudi son verdict sur le vaccin Covid AstraZeneca. Si certains lots ont été retirés dans certains pays européens, d'autres ont décidé de suspendre temporairement la vaccination avec ce vaccin. Certains Etats, comme la Belgique, ont quant à eux décidé de la maintenir.

Face à l'inquiétude grandissante provoquée par le signalement de problèmes sanguins détectés chez des personnes vaccinées, Cédric Hermans, professeur en hématologie, rappelle que les bénéfices de la vaccination l'emportent toujours largement sur les risques, et particulièrement pour les personnes fragiles.