Tout sur vaccin

Après avoir vacciné les résidents et les travailleurs des maisons de repos, le personnel hospitalier et le personnel de soins de première ligne, la Wallonie entamera, dans le courant du mois de mars, la vaccination des personnes de plus de 65 ans, des plus de 45 ans à risques et des travailleurs exerçant des fonctions essentielles. Pour ce faire, 54 centres de vaccinations seront mis en place.

Initialement, la vaccination du personnel hospitalier de première ligne dans la lutte contre la pandémie de coronavirus devait débuter en février. Cependant, il se pourrait qu'il reste assez de doses de vaccin dans les réfrigérateurs pour commencer à vacciner ce personnel hospitalier dès lundi.

Si pour la task force de vaccination, la première semaine de vaccination s'est bien passée, ce n'est pas l'avis de tous. Pour la députée Catherine Fonck (cdH), les 60 000 doses de vaccins restées au réfrigérateur auraient déjà pu être utilisées.

Certains se méfient de la rapidité avec laquelle on a mis au point les vaccins anti-Covid ou sont opposés à toute vaccination, bref ils n'iront pas se faire administrer un produit contre le virus. Les y contraindra-t-on un jour? Sur quelle base légale? Ou leur refusera-t-on l'accès à des lieux ou des services? Qui accédera à leurs données? Pour en faire quoi?

Cinq produits aux caractéristiques différentes ont été précommandés par la Belgique. Le vaccin de Pfizer-BioNTech a déjà reçu l'autorisation européenne de mise sur le marché, celui de Moderna pourrait recevoir son autorisation dans la semaine. Ceux de AstraZeneca, Janssen et CureVac sont encore en attente. Le Vif/L'Express passe au crible ces cinq vaccins.