Tout sur USI

Face à la hausse du nombre de contaminations, certains hôpitaux devront à nouveau reporter des soins non urgents, affirme Marcel Van der Auwera, chef du département Aide d'urgence du SPF Santé publique. À l'instar des syndicats, celui-ci espère que les mesures supplémentaires auront un effet rapide, afin que les hôpitaux puissent à nouveau désengorger leurs services.

L'été sera chaud dans les hôpitaux, en particulier dans les unités de soins intensifs et les services d'urgences. Résurgence du covid ? Non. Ras-le-bol généralisé et opposition au nouveau système de rémunération pénalisant, parfois lourdement, les infirmiers spécialisés. A l'hôpital Erasme, une action de grève démarre ce lundi midi.

Si le nombre d'hospitalisations continue d'augmenter à ce rythme, les hôpitaux du pays devront passer à la phase 2 début novembre, rapporte Marcel Van der Auwera, responsable de l'assistance médicale d'urgence au SPF Santé publique. "Mais nous espérons que nous verrons les courbes s'affaiblir la semaine prochaine et que ce ne sera pas nécessaire", a-t-il déclaré lundi.

Le Pr Jean-Louis Vincent estime qu'il faut une loi pour autoriser la sédation terminale dans les hôpitaux belges. Il a plaidé pour cette évolution législative lors de l'ouverture du 38e International Symposium on Intensive Care and Emergency Medicine, ce 20 mars.