Tout sur UPK

Barham Saleh, élu président d'Irak mardi, est une personnalité kurde appréciée à Bagdad mais qui reste clivante parmi la communauté kurde profondément divisée un an après le fiasco du référendum d'indépendance.

Les deux grands partis kurdes irakiens sont entrés en guerre ouverte après le succès des forces irakiennes face à leurs combattants à Kirkouk (nord), plusieurs cadres de l'Union patriotique kurde (UPK) accusant le président du Kurdistan irakien de "vol".

Les forces irakiennes ont largement repris le contrôle de la province de Kirkouk, sans combattre ou presque face à des peshmergas victimes des divisions entre les deux grands partis kurdes, mais l'"inquiétude" est de mise à Washington, qui a appelé au calme.